Motorrader
Fiche Technique BMW
Fiche Technique BMW

BMW R 1100 R

Présentation | Notre avis | Fiche technique | Concurrentes | Essais | Vos commentaires

BMW R1100R

Présentation de la BMW R 1100 R

Lors de son renouvellement de gamme au milieu des années 90, BMW ne pouvait pas ne pas proposer de roadster. Après la RS et la GS, ce fût donc au tour de la R de reprendre l’architecture basée sur le boxer à 8 soupapes porteur. Pour l’occasion, les amortisseurs du Paralever et du Telelever voyaient leur dureté augmenter pour coller aux spécificités du segment. A la différence des autres modèles, la R1100R s’inspirait profondément de la ligne de sa devancière, la R100R, avec un réservoir proéminent et une poupe plus fuyante. Comme sur l’ensemble de la gamme la R1100R proposait des poignées chauffantes et l’ABS en option.

 

Notre avis sur la BMW R1100R

Bien qu’appartenant au segment des roadsters et dotée de suspensions assez dures, la R1100R reste une BMW à part entière (ou un roadster bourgeois selon certains). A l’opposé des bicylindres italiens, son boxer délivre sa puissance sur toute sa plage d’utilisation. Si les sensations s'en trouvent quelques peu estompées, le roadster allemand se révèle par contre un compagnon agréable au quotidien, avec des reprises à bas régime très douces. Il réjouit les motards urbains à la recherche d’une moto puissante et offrant un bon freinage. Pour couronner le tout, le châssis est aussi efficace sur route sinueuse que maniable dans les embouteillages. La traditionnelle liste d’options BMW a permis à bon nombre d’inconditionnels de la marque d’en faire une RT avant l’heure. La R1100R reste, encore aujourd’hui, une moto appréciée des motards et une alternative intéressante sur le marché de l’occasion. Elle offre une ligne plus consensuelle que la R1150R qui lui a succédé.

Fiche technique de la BMW R1100R

Années de commercialisation
1994-2001
Puissance
80 chevaux
Couple
9,9 mkg
Poids
214 kg

Partie cycle

Cadre
treillis acier sur moteur porteur
Capacité du réservoir
21 litres
Angle de chasse
27 °
Empattement
1487 mm
Longueur
2197 mm
Hauteur
1060 mm
Largeur
898 mm

Train avant

Fourche
Telelever, debattement 120 mm
Frein avant
double disque ø 305 mm, 2 étriers flottants axiaux à 4 pistons
Dimension roue avant
120/70 R17

Train arrière

Suspension arrière
Paralever monoamortisseur, débattement 135 mm
Frein arrière
1 disque ø 276 mm, étrier flottant axial à 2 pistons
Dimension roue arrière
160/60 R18

Moteur

Architecture moteur
bicylindre à plat, 4T
Cylindrée
1085 cm3
Admission
injection électronique
Alésage
99 mm
Course
70.5 mm
Refroidissement
par air
Boite de vitesse
5 vitesses
Transmission
cardan
Équipement électronique
ABS

Les concurrentes de la R 1100 R

Les essais de la BMW R 1100 R

Publié le 20 janvier 2014
3 commentaires

#1 lundi 04 mai 2015 @ 16:49 Emmanuel a dit :

A la recherche d'une remplaçante pour mon TL, j'ai eu l'occasion d'essayer une R1100R d'occasion chez un concess. Je profite de mon passage pour vous laisser mon avis. C'est une moto maniable et saine, un peu poussive niveau moteur. Pas facile à emmener quand le rythme augmente. Elle à tendance à se redresser un peu sur les freinages appuyées (un peu déstabilisant). La boite de vitesse est un peu récalcitrante mais cette machine est confortable et efficace pour les longues balades. Au final, je n'ai pas été séduit essentiellement à cause de son manque de caractère.

#2 lundi 28 mars 2016 @ 16:45 Krystrian a dit :

Après 13 japonaises, j'ai eu deux BMW dont le r1100r que j'ai toujours. Pour commencer, je lis que dans ses concurrentes l'on trouve la 1200 Bandit, que j'ai eu aussi, mais que ceux qui écrivent ça n'ont pas du avoir, enfin bon... Mon avis : moto tranquille mais mieux qu'une Deauville pour qui veut ne pas trop s'ennuyer quand même. Tenue route BMW c'est à dire qu'on ne se pose pas de question sur l'état de la route, les louvoiements et autres saucissonnage. Confort excellent, l'une des motos les plus agréables sur ce point parmi toutes celles que j'ai pu avoir ou essayer. Très agréable en duo, car la selle est plate et large, le choix de cette moto s'est fait sur ce critère puisque j'ai laissé tomber à regret mon R1200R de 2011. Conclusion : moto à vivre seul ou bien à deux, pour se balader le nez en l'air ou rentrer vite parce que l'on est pressé.

#3 mardi 29 mars 2016 @ 10:59 Ulrich a dit :

@Krystrian : Merci pour ton précieux retour. Nous avons mis le 1200 bandit dans les concurrentes car elles font toutes les deux parties de la catégorie des gros roadsters. La différence de tarif entre les deux machines à leurs sorties explique en grande partie la supériorité de la R1100R et effectivement à ce niveau là, c'est difficilement comparable ;)

Écrire un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement